Blog crédits banque

Que peut-on savoir sur l’excédent brut d’exploitation ?

Toute entreprise qui se veut prospère doit s’appuyer sur certains éléments importants pour évaluer sa rentabilité ou plutôt la recette produite afin de faire des comptes. Ainsi, l’excédent brut d’exploitation intervient comme un indicateur qui favorise la détermination de ce solde pour les entreprises. Quelle est en fait la définition de l’EBE ? Que représente-t-il en comptabilité et aussi en entreprise ? Comment se fait son calcul ? Quelles différences peut-on faire entre le résultat d’exploitation et l’EBE ?  Découvrez dans cet article la réponse à ces différentes préoccupations.

Comment définir L’EBE ?

Avant toute chose, intéressons-nous à la définition de l’ebe. Convenons-nous que la signification de l’EBE est entendue comme l’excédent brut d’exploitation. En effet, il s’agit précisément du solde de gestion d’une entreprise. C’est entendu aussi comme un rapport sur le plan financier qui rend visible les revenus que produit l’entreprise à travers ses moyens de production tout en écartant les manières par lesquelles l’entreprise assure le financement de ses activités, sa production, etc.

C’est pour ainsi dire que les produits, les charges exceptionnelles et les amortissements ne sont pas considérés par l’excédent brut d’exploitation. Notons que le calcul  de l’EBE se fait sur un certain temps donné.

Comment comprendre l’EBE en comptabilité et en entreprise ?

L’EBE ne signifie pas forcément la même chose en comptabilité qu’en entreprise. C’est la raison pour laquelle cette petite distinction doit être ajoutée. Dès lors, dans le domaine de la comptabilité, l’EBE permet de rendre visible la recette produite par une entreprise, avec toutes les dépenses qui sont effectuées dans le but de rentabiliser les revenus.

Soulignons que le calcul de ce chiffre d’affaires est opéré hors taxes et sans impots. Quant à l’entreprise, l’EBE représente pour elle un solde de gestion nécessaire. On comprend donc que l’ebe présente la rentabilité de l’activité principale de l’entreprise sur une certaine durée donnée.

Comment réussir le calcul de l’EBE ?

Le calcul de l’ebe peut se révéler facile à faire si vous maitrisez la manière de le faire. Pour ce faire, il faut commencer à considérer le chiffre d’affaires de l’entreprise, surtout hors taxes, ce qui est mentionné dans le compte de résultat. Vous n’avez alors pas besoin d’un comptable professionnel pour calculer l’ebe, d’autant plus que la formule de calcul est connue par les chefs d’entreprise. Ainsi, il s’agit de soustraire un certain nombre d’éléments dans le chiffre d’affaires de l’entreprise.

Il faut enlever le montant d’achat des matières premières et les marchandises ; les services extérieurs tels que l’électricité, l’assurance, loyer … ; les services qui proviennent des tiers (avocat, comptable, experts …) ; les impots ; les salaires et les charges sociales. Tous ces éléments doivent être en effet soustraits du chiffre d’affaires de l’entreprise afin de trouver l’excédent brut d’exploitation.

Différence entre l’EBE et le résultat d’exploitation

Il importe de faire une distinction entre ces deux éléments pour empêcher la confusion même si les deux font des comptes. Ainsi, le résultat d’exploitation est comme un indicateur qui sert de mesure de rentabilité du système économique d’une entreprise. Il facilite donc l’appréciation du résultat économique de l’entreprise à travers son activité principale uniquement. Il se calcule par la soustraction des charges d’exploitation des produits d’exploitation.

Le lien qu’on peut établir, c’est que le résultat d’exploitation peut être calculé à base de l’EBE. Il suffit d’ajouter à l’ebe, la variation des provisions, amortissements et dépréciations. La somme de ces dernières ajoutée au transfert des charges et tous les autres produits et charges donnent le résultat d’exploitation.